• Amazonite

    Amazonite (microcline) 
    amazonite

    Le nom de cette pierre fait référence au fleuve Amazone ou encore aux guerrières antiques.

    En effet, les conquistadors espagnols ont ramené en Europe, lors de leurs voyages, des pierres vertes désignées à l’époque "piedra de amazonita". Ces pierres venant d’Amérique latine étaient probablement du jade néphrite, portées par les Indiens d’Amazonie et non de l’amazonite en tant que telle, le microcline. Les premiers spécimens étudiés et appelés alors jade vert pâle ont peut-être faits partie des collections de Pedro Franco Davila (1711-1786), naturaliste espagnol. En 1801, l’Abbé René Just Haüy (1743-1822) décrit un feldspath vert jade appelé pierre des amazones dans son Traité de minéralogie. Plus tard, en 1799, Alexander von Humboldt (1769-1859), naturaliste, géographe et explorateur allemand, évoque dans son Voyage aux Régions Equinoxiales du Nouveau Continent, une pierre, connue sous le nom de pierre des Amazones. Pour lui il ne s’agit ni de jade ni de feldspath compact, mais d’un feldspath commun, vert pomme venant de Russie. C’est enfin en 1830 que Johann August Friedrich Breithaupt (1791-1873), minéralogiste allemand,  défini enfin le nom de la pierre en lui donnant de nom d’amazonite. Ce nom est toujours en usage aujourd’hui.

    Connue et utilisée déjà pendant le Néolithique (période de l’Histoire allant de 9000 avant J.C. à 3300 avant J.C.), l’amazonite, venant d’Inde a été retrouvée en Mésopotamie. Concernant l’Egypte où elle était aussi très appréciée, un important gisement était exploité dans le nord du Tibesti, massif montagneux au centre du Sahara, situé au nord du Tchad actuel. Un autre gisement se trouvait dans le sud de l’Egypte, près de la mer Rouge. Des recherches archéologiques ont mis à jours des idoles et des amulettes faites dans cette pierre. Des incrustations sur le masque mortuaire de Toutankhamon, ainsi que des scarabées et perles en amazonite ont été retrouvé dans sa sépulture.  En Amérique latine, plus précisément en Equateur, des bijoux précolombiens de la culture Tumaco-La Tolita et datant de 300 avant J.C à 500 après J.C ont également été découverts tout comme des objets décoratifs au nord de l’Inde. L’amazonite n’apparait pas dans les textes antiques sous ce nom, mais il est fort probable qu’elle fut connue par Pline l’Ancien (23-79 après J.-C.), écrivain et naturaliste romain. En effet, des traces d’exploitations minières dans le désert libyen donnent l’indication de présence d’amazonite dans cette région.

    Il y a peu de légendes liées à cette pierre et elles sont tout de même assez fantasques. L’une d’elles relie la pierre aux légendaires Amazones, guerrières redoutées de l’Antiquité. L’origine de ces femmes  est associée au culte de la déesse Artémis. Les écrits de Claudius Ptolémée (env. 90-env.168 ap. J .C.), mathématicien, astronome et géographe grec, et de Pline l’Ancien (cité plus haut) affirment que leur région d’origine était sur la côte nord de la Cappadoce (située dans l’actuelle Turquie). Plutarque (46-125 ap. J.C.), historien et penseur grec, raconte que, d’attaques en raids sur les tribus voisines, leurs territoires s’étendirent jusqu’à la mer Noire et à l’Oural du sud. Hérodote (env. 484 av.- J.C.- env. 420 av. J.C.), historien grec, fait une description intéressante de ces Amazones, vivant à l’écart des hommes. Ces femmes avaient coutumes de retirer leur sein droit à des fins pratiques pour le tir à l'arc et pour se faire certaines, dès l’enfance frottaient cet endroit du corps avec de la poudre de pierre verte pour en retarder la croissance. Cette pierre était également utilisée pour sculpter des amulettes sacrées ou des bijoux. Le minéral était extrait du Rif (nom porté durant l’Antiquité pour désigner l’Oural). Au 18ème siècle, d’énormes gisements d’amazonite furent découverts en Russie, dans l’Oural, en Transbaïkalie (au nord de la Mongolie) et dans la péninsule de Kola (région proche de la Finlande).

    Une autre anecdote raconte qu’il y a environ 140 ans, un archéologue chinois nommé Yeng Fu Huu, a fait une découverte stupéfiante au sud-ouest de la Mongolie, près de la frontière chinoise. Lors de fouilles il trouva un crâne sculpté en amazonite, qui fut baptisé  Shui Ting Er. Un missionnaire danois, le pasteur Utkielen, acheta cet objet unique. Les descendants de ce pasteur ont offert le crâne à Joky Van Dieten en 1992. Ce collectionneur possède 12 crânes sculptés.

    L’amazonite est une variété de microcline faisant partie de la famille des feldspaths constitués de silicates et est donc reconnue par l'IMA (International Mineralogical Association). Translucide à opaque, sa couleur va du vert pomme au vert clair, vert foncé à vert bleu.

    Les gisements se trouvent dans les roches granitiques et les pegmatites granitiques (roches magmatiques à grands cristaux). L’amazonite provient principalement des Etats-Unis, Brésil, Russie (Oural), Inde, Madagascar, Namibie et Tanzanie.

    L’amazonite est utilisée principalement pour la fabrication d’objets décoratifs et de bijoux.

    Dureté e Mohs : 6 à 6.5

     

    Purification : Eau, sel.

    Rechargement : Lumière lunaire ou amas de cristal. Le rechargement est à renouveler très souvent, la pierre s’épuisant facilement.

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés.

     

    L’amazonite soulage du stress, élimine les complexes, apporte optimisme tout en apprenant à profiter de la vie. Elle favorise encore la créativité.

    Cette pierre stimule la régénération cellulaire et aide le corps à l’absorption du calcium. Il soulage en cas de spasmes musculaires et apaise aussi lors des crampes menstruelles.

     

    Macro/oligo-élément(s) : Potassium, aluminium, silicium (traces de plomb ou de fer).

    Chakra(s) associé(s) : Gorge (3ème), Thymus, Coeur (4ème).

      

    amazonite2

     

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

    © 2014 Les Joyaux de Cybele


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :