• Ammonite

    Ammonite - Ammolite

    Ammonite Ammolite

    Ce minéral n’en est pas véritablement un, puisqu’il s’agit d’un fossile, et donc n’est pas reconnu par l’IMA (International Mineralogical Association). Ammonite et ammolite proviennent du latin « ammonis cornua » que donna à cette pierre Pline l’Ancien (23-79 après J.C.), écrivain et naturaliste romain, et qui se traduit par « cornes d’Ammon ». Cette divinité de l’Egypte ancienne était souvent représentée par un bélier et la forme en spirale du fossile ressemblant justement aux cornes de cet animal.  Dans son  « Naturalis Historia », Pline l’Ancien dit de l’ammolite, qu’elle « est une gemme les plus révérées de l’Ethiopie ; de couleur or, représentant une corne de bélier, on assure qu’elle procure des rêves prophétiques ».

    Les ammonites sont d’anciens mollusques à coquillage préhistoriques marins ressemblant à des calamars. Ils ont vécu dans toutes les mers de notre planète durant  deux ères géologiques, le Dévonien, qui est une période du Paléozïque, jusqu’à la fin du Crétacé qui est la dernière période du Mésozoïque. Afin de situer cette époque dans notre histoire je précise que le Crétacé s’est terminé il y a maintenant environ 66 millions d’années. Ces mollusques ont donc prospéré et évolué pendant plus 300 millions d’années sur Terre avant de disparaître en même temps que les dinosaures. Et aujourd’hui nous retrouvons donc leurs fossiles un peu partout sur Terre. En ce qui concerne les ammolites, celles-ci ont été « opalisées » par le temps, cette « iridescence » s’étant formée par des minéraux remplissant les roches sédimentaires, les veines des roches et en l’occurrence les cavités du coquillage qui accueillait l’animal qui l’occupait. Les ammolites se trouvent principalement dans une partie du monde, là où se situaient une mer préhistorique située géographiquement au centre des Etats-Unis et Canada. Celle-ci coupait en deux, du nord au sud, le continent nord-américain que nous connaissons aujourd’hui. Lorsque cette mer s'est retirée, les ammonites ont été ensevelies sous des couches de sédiments préservant ainsi leurs coquilles qui sont naturellement constituées d’aragonite (qui est le principal composant de la nacre). Les sédiments particuliers à cette région ont empêché ainsi l’aragonite de se transformer. Dans les autres régions de notre planète la plupart des coquillages fossilisés (appelées ammonites) ont vu leur aragonite se changer par pseudomorphisme en silice, calcite ou pyrite.

    Durant le Moyen Age, une croyance populaire anglaise raconte les exploits de Sainte Hilda de Whitby (614-618 ap.J.-C.) qui vivait dans le Yorkshire, région situé au centre est du Royaume-Uni, sur la côte de la mer du Nord Il est dit de cette abbesse, alors que la région où elle se trouvait était envahie de serpents, les transforma en pierres. Cela expliquait la présence de nombreux fossiles d’ammonites que l’on pouvait trouver sur le bord de mer. Pour accréditer la légende, des artisans ramassaient les fossiles et y sculptaient des têtes de serpents, les vendant ainsi aux pèlerins comme preuves du miracle.

    Une autre légende existe encore aujourd’hui dans l’Himalaya, dans le nord de l’Inde et au Népal, le long des vallées de la rivière Gandaki. Dans cette région, des ammonites de couleur noire sont appelées « shaligrama » ou « shalirama silas », ce qui veut dire « pierre de Vishnu ». La légende raconte que les fossiles  représentent symboliquement le Seigneur Vishnu. Ce dieu hindou, trompa sa plus grande dévote Vrindha, épouse de Jalandhara. Ce dernier, ennemi de Shiva, devait se battre avec ce dieu pour lui prouver sa grande force. Jalandhara puisait une partie de sa puissance dans l’amour de sa femme. Afin d’aider Shiva, Vishnu pris l’apparence de Jalandhara alors qu’elle priait pour son époux lors du combat. Il se présenta à Vrindha qui cessa de prier car pensant se trouver en présence de son époux revenu en vie de la bataille. Shiva en profita alors pour tuer le vrai Jalandhara affaibli et Vrindha s’aperçu de la supercherie en sentant son mari perdre la vie. Elle maudit Vishnu et demanda que ce dieu se transforme en pierre avant qu’elle-même, le cœur brisé mourru à son tour de tristesse. Vishnu, malheureux d’avoir perdu sa plus grande dévote accepta la malédiction. Et depuis, il est dit que l’esprit du Seigneur Vishnu a été capturé dans les ammonites que l’on trouve dans la rivière Gandaki. Selon les textes sanskrit, la personne qui possède une telle pierre et la garde chez elle sera protégée et deviendra libre de tout pêché.

    Naturellement comme l’ammolite est très présente aux Etats-Unis, la pierre était connue des amérindiens, particulièrement des Niitsitapi (Confédération des Pieds-Noirs). Nommée Iniskim (voulant dire pierre de buffle) elle était particulièrement utilisée lors de rituels sacrés précédant la chasse au bison ainsi que dans des buts thérapeutiques. 

    Opaque, la couleur de l’ammonite fossilisée va du blanc au jaune, brun, vert au noir. Concernant l’ammolite, également opaque sa couleur possède tout le spectre, jaune, orange, rouge, violet, bleu, indigo et vert. Le rouge et le vert sont les couleurs les plus courantes. Elle possède de plus une iridescence ressemblant à l’opale.

    La composition est principalement de calcite, de la pyrite, de la silice et de l’aragonite (cette dernière principalement pour l’ammolite). Les ammonites sont très courantes sur toute la planète et les gisements principaux d’ammolites se trouvent aux USA, Canada, Suisse et Madagascar.

    La taille d’une ammonite peut varier de quelques millimètres à plus de deux mètres de diamètre.

    Dureté de Mohs : 3.5 à 4

     

    Purification : Eau, sel.

    Rechargement : Lumière solaire ou lunaire, amas de cristal.

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés.

     

    Ces pierres aident  augmenter la vitalité, l’endurance et régule le métabolisme. 

    Pierre d’ancrage elle est idéale pour les personnes ayant besoin de structure et stabilité. Venu du fond des âges, elles sont de magnifiques compagnons pour passer de l’ancien au nouveau, pour nous aider dans notre quête de transition, de transformation, de croissance personnelle, ceci en nous aidant à comprendre le processus de changement. C’est encore une pierre intéressante pour la méditation ou durant le sommeil. 

    Pour terminer, l’aspect de ce magnifique minéral apporte encore un élément pour un travail intérieur. La forme du coquillage rappelle la géométrie sacrée de la spirale, cette spirale symbole du mouvement perpétuel, sans cesse en action et que rien n’arrête, à l’infini. Cette symbolique représentation du souffle de Vie, cette vibration créatrice de l’Univers nous pousse vers cette évolution, cette élévation. 

     

    Macro/oligo-élément(s) : Les ammonite/ammolite sont des fossiles, aucun intérêt du point de vue de l'oligo-thérapie

    Chakra(s) associé(s) : Racine/Base (1er), Sacré (2ème).

     

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

    © Les Joyaux de Cybele 2018


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :