• Cornaline

    Cornaline, sardoine

     cabochon cornaline d'Egypte

    Différentes explications sont données pour l’origine de ce nom. L’une d’elles dit que le nom vient du latin médiéval "corneolus", lui-même venant du mot latin "cornum" qui définit la cerise du cornouiller en référence à la couleur de la pierre. Une autre viendrait du mot latin "carnis" signifiant "chair" (couleur de la peau). L’appellation cornaline a été faite par Georg Bauer (dit Georgius Agricola, 1494-1555), savant allemand et père de la minéralogie, en 1546 dans son De Natura Fossilium.

    La cornaline est connue depuis la Préhistoire. En effet, des perles ont été découvertes lors de fouilles à Larsa en Irak, datant de l’âge du cuivre (-2500 av. J. C. à -1800 av. J.C). Durant l’Antiquité, toutes les civilisations l’appréciaient particulièrement. Les Egyptiens pensaient que la pierre avait des pouvoirs spéciaux et aidait l’âme des défunts à atteindre l’autre monde. Isis l’utilisait pour protéger les morts lors de leur voyage vers l’au-delà. Des parures de bijoux en cornaline ont été trouvées dans des tombeaux, comme celui de Toutankhamon par exemple. Les Grecs et Romains la portaient car ils pensaient que la pierre les protégeait contre le mal et leur portait chance.

    Les bouddhistes vénèrent la cornaline depuis très longtemps pour ses qualités de guérison spirituelle. Dans la Bible (Apocalypse), la Nouvelle Jérusalem est décrite de manière détaillée et ce minéral est l’une des douze pierres précieuses dont sont faits les fondements de la muraille. Elle est également populaire pour les musulmans car Mahomet aurait porté une chevalière sertie d’une cornaline.

    Le minéral fut décrite de manière détaillée par Pline l’Ancien (23-79 après J.C.), écrivain et naturaliste romain, dans son Histoire Naturelle. Il le nomme alors "sarde" en référence à la ville antique de Sardes, capitale de la Lydie se trouvant à l’ouest de l’actuelle Turquie. En effet, un gisement de ce minéral se trouvait non loin de cette cité. Pline explique que les cornalines les plus recherchées proviennent des environs de Babylone (ville antique de Mésopotamie) se situant aujourd’hui en Irak. Il dit encore entre autre que trois espèces proviennent d’Inde. Celles-ci sont transparentes au contraire des arabiques, plus opaques. De nos jours on différencie la cornaline translucide (orange-rouge à brun-rouge) en la nommant par ce nom et la pierre plus opaque (brun-rouge) par le nom de sardoine. Une autre origine du nom viendrait du mot persan "sered" voulant dire "rouge-jaunâtre". Ce mot, légèrement modifié, deviendra "sarda", repris par Epiphane de Salamine (315-403 ap. J. C), un des Pères fondateurs de l’Eglise, qui nomma la pierre sard babylonienne dans son Traité des douze gemmes.

    La cornaline est une variété microcristalline de quartz du groupe des calcédoines. Pour rappel la calcédoine en tant que pierre portant ce nom n’est pas reconnue par l’Association Internationale de Minéralogie (IMA). Plusieurs minéraux sont regroupés dans ce groupe comme l’agate, l'héliotrope, la chrysocolle et la cornaline. Sa couleur rouge à brun provient de sa teneur en oxyde de fer ou d’hématite. Les gisements principaux se trouvent dans des cavités de nombreuses formes de roches, le plus souvent dans des sols riches en silices qui se sont solidifiés à de basses températures. On trouve des mines de cornaline en Inde, Ski Lanka, Brésil, Uruguay, Egypte, Madagascar et République Tchèque.

    La cornaline est utilisée en bijouterie et dans la fabrication de petits bibelots.

    Il est à noter que de nos jours, la cornaline est de plus en plus rare. Des pierres modifiées inondent le marché. Le plus souvent, il s’agit d’agate teintée et traitée thermiquement.

    Dureté de Mohs : 6 à 7

    Les noces de cornaline représentent 82 ans de mariage.

     

    Purification : Eau, sel.

    Rechargement : Soleil ou amas de cristal. Attention, son rechargement est assez lent, donc n’ayez pas peur de la laisser suffisamment longtemps.

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés.

     

    La pierre doit être en contact avec la peau.

    La cornaline augmente la confiance en soi, favorisant le courage et l’audace. Elle aide les indécis à prendre des décisions, en apportant dynamisme,  paix intérieur et harmonie. Stimulante, elle ouvre l’esprit à la créativité et à la curiosité en augmentant la concentration. Pierre de protection, elle repousse la négativité en la remplaçant par des pensées positives, dissipe la colère et la dépression. C’est encore une  pierre facilitant les contacts.

    Elle améliore l’énergie physique, stimule l’appétit et favorise la digestion. Excellent anti douleur, elle est utile chez la femme lors des douleurs menstruelles et durant la grossesse. La cornaline accélère la cicatrisation et régule la circulation sanguine. C'est encore une excellente purificatrice de tous les liquides du corps.

     

    Macro/oligo-élément(s) : Silicium (traces de fer).

    Chakra(s) associé(s) : Racine/Base (1er), Sacré (2ème).

     

     

    cornaline d'Egypte

     

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

    © Les Joyaux de Cybele 2014


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :