• La minéralogie

    La minéralogie a toujours existé car l’Homme a toujours utilisé les minéraux  et les métaux. Déjà dès la Préhistoire il savait se servir de ceux-ci en fonction de leurs différentes qualités sans en connaitre les compositions, que ce soit pour la fabrication d’arme ou d’outils, ou encore pour confectionner des bijoux.

    Durant les débuts de l’Antiquité, l’homme est curieux et expérimente de manière non scientifique et découvre que les roches contiennent des éléments métalliques. Les premières traces d’inventaires ont été retrouvées à Babylone mais c’est bien plus tard que des écrits seront réalisés. Aristote (384 avant J.C. – 322 avant J.C.) philosophe grec, rédigea son Lapidaire qui resta une référence jusqu’au 16ème siècle. Jusqu’au Moyen-Age et aussi durant cette période de l’histoire, les connaissances sur les minéraux ne connurent aucun développement. Les publications de l’époque ne sont que des récapitulatifs d’anciens textes.

    A la Renaissance, enfin s’établi un renouveau dans les sciences. En 1530, Georg Bauer dit Georgius Agricola (1494-1555) savant allemand, rédige son De Re Metallica. Dans cet ouvrage, il organise une classification des minéraux. Cette dernière est restée valable jusqu’au 19ème siècle. Mais en 1774, Abraham Gottlob Werner (1749-1817), géologue allemand, publia le premier manuel de la minéralogie descriptive moderne (Von den äusserlichen Kennzeiche der Fossilien).

    Depuis bien sûr la science a évolué. La découverte du microscope a simplifié la recherche et permis de trouver des réponses concrètes sur la formation des minéraux  et sur les principes de la cristallographie. Des découvertes se produisent encore chaque année grâce à la physique et à la chimie qui sont bien entendu aussi en rapport avec la minéralogie.

     

    Sources : Net

    © Les Joyaux de Cybele 2014