• Agate xyloïde (bois pétrifié, fossilisé ou silicifié)

     bois fossil xyloïde2

    Xyloïde vient des mots du grec ancien "xulon" (bois) et "eidos" (forme, aspect). 

    Les arbres (à l’origine de ce minéral) ont connus une époque préhistorique, le Trias (il y a environ 225 millions d’années). Cette période a débuté après une des plus grandes extinctions d’espèces vivantes dans l’Histoire de l’évolution.  Les causes de cette extinction seraient diverses : asphyxie des océans probablement dû à la baisse du niveau de l’eau, augmentation majeur de l’activité volcanique (en Sibérie). De plus, en 2006, un impact de météorite (de 48 km de diamètre) datant de cette époque a été découvert en Antarctique. Mais pour ce dernier point, il ne serait pas la cause principale, l’environnement de cette période étant déjà très détériorée.

    Durant le Trias, le climat de notre planète était chaud et la Terre n’avait qu’un seul super continent appelé Pangée. Les végétaux survivants vont petit à petit laisser place à de nouvelles essences et dans l’hémisphère nord les conifères, comme l’araucaria, vont se multiplier. Diverses sortes de dinosaures ayant également survécus sont les seuls habitants. Toujours durant le Trias, une inondation gigantesque va dans un premier temps arracher et entrainer les arbres (par un puissant fleuve). Ces troncs, posés au fond des lagunes sont noyés et donc, protégés de l’air, ne pourriront pas. Par la suite, une éruption volcanique va projeter des cendres recouvrant tout et se mélangeant dans l’eau avec d’autres sédiments, pénétrera l’intérieur de ces troncs. Avec le temps, la substance végétale originale va être remplacée par une autre substance, la silice et par conséquent se transformera en minéral. Au fil des siècles et millénaires,  une cristallisation se produira en fonction des températures et pressions tout en gardant la forme du bois.

    Durant l’Antiquité, Théophraste (env. 372 avant J.C. – 288 avant J.C.) philosophe grec et Pline l’Ancien (23-79 après J.C.), écrivain et naturaliste romain, décrivirent déjà des plantes pétrifiées.

    L’agate xyloïde est une variété microcristalline de quartz composée de dioxyde de silicium (calcédoine, jaspe et parfois opale). Pour cette raison, son nom n'est pas reconnu par l'IMA (International Mineralogical Association). Translucide à opaque, le bois pétrifié conserve ses couleurs.

    Les gisements principaux se trouvent en Argentine, Etats-Unis et Madagascar.

    Dureté de Mohs : 7

     

    Purification : Eau, sel.

    Rechargement : Beaucoup de soleil ou amas de cristal.

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés.

     

    Pierre d’enracinement, la xyloïde calme et tranquillise. Elle permet de surmonter les obstacles et d’atteindre les objectifs en donnant force et courage face au stress. Le bois pétrifié est excellente pour les personnes distraites, perdant la mémoire ou encore pour les enfants un peu turbulents.

    Cette pierre  favorise la croissance physique et intellectuelle (pour les enfants), renforce l’ossature et restaure l’énergie physique en régénérant les tissus.

     

    Macro/oligo-élément(s) : Silicium.

    Chakra(s) associé(s) : Racine ou Base (1er), Plexus Solaire (3ème).

      

    bois fossil - xyloïde
     

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

    © 2014 Les Joyaux de Cybele


    votre commentaire
  • Les Agates

    Agates (les) 

    Le mot agate vient du grec "akhatês" désignant la rivière Acate en Sicile (qui se nomme aujourd’hui Dirillo). Cette pierre a été découverte dans ce cours d’eau durant l’Antiquité. Les agates, tout comme les calcédoines, sont des quartz. Les noms agate et calcédoine ne sont pas reconnu par l'IMA (International Mineralogical Association). 

    L’agate est connue dès l’Âge de Pierre, période de la Préhistoire qui débuta il y a environ 2,5 millions d’années pour se terminer entre 6000 et 2500 ans avant Jésus-Christ (en fonction de la région du globe). Appréciée pour sa beauté, elle était déjà portée par les Sumériens (civilisation apparue 3000 ans avant notre ère). Pline l’Ancien (23-79 après J.C.), écrivain et naturaliste romain, en fait mention dans son Histoire Naturelle en y décrivant diverses variétés.

    Il raconte  qu’en Perse, des magiciens faisant des fumigations de ces agates, détournaient les tempêtes et ouragans et arrêtaient les cours des fleuves. Pour reconnaitre les pierres porteuses de pouvoirs magiques, elles étaient jetées dans des chaudières bouillantes et elles les refroidissaient. Selon les mages encore, l’agate d’une seule couleur rendait les athlètes invincibles. C’est certainement pourquoi elle était portée comme talisman ou amulette.

    Les bols en agate étaient très recherchés durant l’Empire byzantin, d’ailleurs le roi Mithridate possédait une célèbre collection de récipients de plus de 3000 pièces. En effet, ce minéral était connu pour étancher la soif et protéger des fièvres. Ces collections furent encore courantes durant la Renaissance dans les familles royales d’Europe.

    En minéralogie, les agates sont classées comme étant des calcédoines (en tant qu’espèce) qui sont toutes des variétés microcristallines de quartz. Elles se caractérisent par des bandes concentriques (ayant le même sens ou axe) et sont souvent très colorées par de multiples inclusions. Les couleurs et les motifs sont si variés et particuliers qu’il existe un nombre important de variétés, nombre qui grandit régulièrement par de nouvelles découvertes. Les plus connues sont l’agate crazy lace, l’agate peau de serpent, l’agate du Botswana ou orbiculaire, l’agate mousse, etc (vous en trouver plus en fin d’article). Attention toutefois, les agates très colorées sont souvent des agates ayant subi un traitement chimique de coloration.

    J’aimerais préciser que certaines pierres, nommées calcédoine et faisant partie de cette espèce, ne font pas partie des agates, comme l’agate de feu, la cornaline, l’onyx et le sardonyx par exemple.

    Opaque à translucide, les couleurs vont du translucide au blanc, gris, bleu, rouge, brun, vert et noir.

    Ses gisements se trouvent un peu partout, en Afrique du Sud, Madagascar, Chine, Inde, Mongolie, Yémen, Russie, Arménie, République Tchèques, Autriche, Allemagne, Italie, Islande, Canada, USA, Mexique, Brésil, Uruguay, Argentine.

    Pierre fine, l’agate est très utilisée pour créer des objets d’ornement ainsi que des bijoux. Sa résistance aux produits abrasifs la rende utile dans l’industrie, notamment en tant que mortier ou encore polisseur pour les feuilles d’or.

    Attention, l’agate est poreuse et peut être facilement colorée (tâchée).

    Dureté de Mohs : 6-7

     

    Purification : Sel, eau.

    Rechargement : Soleil et lune.

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés.

     

    Selon la pierre utilisée, son énergie peut être puissante et apporter rapidement des bienfaits mais parfois d’autres, comme les agates qui nous intéressent dans cet article, seront beaucoup plus douces mais n’en seront pas moins d’une aide précieuse. Chaque pierre a donc sa place dans la lithothérapie et il ne faut pas oublier que justement les agates sont parmi les plus anciennes pierres connues pour la guérison.  

    De manière générale, les agates ont des vertus calmantes et apaisantes contre le stress du quotidien. Ce sont d’excellentes pierres pour rééquilibrer et harmoniser le corps et l’esprit en éliminant et transformant la négativité.

    En plus des propriétés curatives générales des agates, les couleurs et les types spécifiques ont des vertus supplémentaires. En voici quelques-unes mais il en existe encore bien d’autres (qui viendront s’ajouter en fonction de mes trouvailles) : 

     

    Agates (les)Agate à eau/anhydrique (attention, pas de soleil) : Cette agate est très particulière car il s’agit d’un nodule contenant un espace dans lequel se trouve un peu d’eau enfermée depuis sa création, soit peut-être jusqu'à 200 millions d'années.  Posée sur les tempes ou la nuque, cette pierre calmera les maux de tête. Sur le chakra sacré elle apaisera les peurs et angoisses inexpliquées et équilibrera les émotions.  Il est dit qu’elle renferme la mémoire de la Terre et sa relation au divin lors de la création de notre planète. Elle pourrait encore être utilisée pour entrer en contact avec les dévas de l'eau. Chakra(s) associé(s) : Sacré (2ème), Couronne (7ème).

     

    Agate blanche : C’est la pierre indispensable à la future maman mais surtout à son enfant à naitre. En effet le minéral favorisera leur relation. Le minéral serait aussi intéressant pour entrer en relation avec notre enfant intérieur. Extrêmement apaisante, elle dissipe les pensées négatives. Chakra(s) associé(s) : 3ème Œil (6ème), Couronne (7ème).

     

    Agates (les)Agate bleue : L’agate bleue est très souvent teintée artificiellement. Elle conserve néanmoins ses propriétés en ajoutant à cela celles de la couleur bleue (chromothérapie). Le bleu est la couleur de la mer et du ciel. Il est associé à la spiritualité et à la matérialité. Les pierres bleues favorisent la communication, en permettant de s'exprimer, d'être à l'écoute ou comprendre les pensées exprimées par les autres (voir les couleurs). Chakra(s) associé(s) : Gorges (5ème).

     

    Agate blue lace - calcédoine bleue : (voir cette pierre)

     

    Agates (les)Agate du Botswana / orbiculaire : L’agate du Botswana aide le corps à assimiler l’oxygène et débarrasse le corps des toxines. Elle est bénéfique pour toutes les personnes souffrantes d’addiction ou de comportements compulsifs. Elle aidera à chercher des solutions plutôt que de s’attaquer au problème à proprement parler et accompagnera en phase de changement positif. Chakra(s) associé(s) : Couronne (7ème).

     

    Agate crazy lace : L’agate crazy lace est bénéfique pour les troubles de la peau (acné, eczéma, etc…) Mais cette pierre est plus spécifique pour les troubles émotionnels en favorisant la stabilité intérieure. La crazy lace apporte la joie et l’équilibre en absorbant les douleurs émotionnelles. Elle aide la fonction mentale en améliorant la concentration, la perception et les capacités analytiques. Chakra(s) associé(s) : Plexus Solaire (3ème).

     

    Agates (les)Agate dendritique ou arbre/arborisée (voir aussi merlinite: Les dendrites sont des inclusions de fer ou de manganèse, généralement de couleur foncée (noir ou marron). Leur aspect semble organique (comme une plante) ressemblant souvent à de la fougère. L’agate dendritique est une pierre qui agit lentement mais avec efficacité. Elle stimule le système circulatoire, plus particulièrement sur  les vaisseaux sanguins, mais aussi les nerfs. Stabilisante elle aide à réaligner la colonne vertébrale. Cette pierre est en lien avec la Terre et les plantes. Elle aiderait ainsi à entre en connexion et être en harmonie avec la nature. Chakra(s) associé(s) : Base/Racine (1er).

    Agate paysage : Cette agate est également une agate dendritique mais ses inclusions forment alors des silhouettes de paysages très caractéristiques.

     

    Agates (les)Agate mousse : L’agate mousse stimule le pancréas et régule le métabolisme (le pouvoir nettoyant des reins et du système lymphatique est amélioré en buvant régulièrement de l'eau dynamisée avec une agate mousse). Cette pierre serait également profitable aux futures mamans durant la grossesse, l’accouchement et l’allaitement. Cette agate équilibre les émotions, en guérissant le cœur et apportant une perspective positive. Elle aidera à améliorer l'ego et l'estime de soi, tout en assurant un équilibre émotionnel et un renforcement des traits de personnalité positifs. Reliée également à la nature, l'agate mousse peut être utilisée pour améliorer la croissance des plantes. Chakra(s) associé(s) : Cœur (4ème).

     

    Agate noire : L'agate noir est souvent assimilée à l'onyx. Si ce dernier est également une calcédoine, en principe sa couleur est totalement noir voir à bandes droites et parallèles alors que les bandes de l'agates sont plus circulaires et en anneaux.
    Cette pierre atténue les problèmes articulaires (douleurs et mobilité) et agirait sur le système circulatoire. De plus elle est une bonne compagne de la femme durant la période de la ménopause. Pierre d'ancrage, l'agate noire apporte force intérieur et courage devant les difficultés et aide à dépasser nos limites. Chakra(s) associé(s) : Racine/Base (1er), Sacré (2ème), Coeur (4ème).

     

    Agates (les)Agate œil de Shiva/Cyclope : Cette pierre apaise la fatigue oculaire et les troubles affectant la rétine. Introspective, elle permet de voir clair en Soi et favorise l’intuition. Chakra(s) associé(s) : 3ème Œil (6ème). 

     

     

    Agates (les)Agate peau de serpent : Cette agate est une aide intéressante pour intervenir en cas de maladie de peau et aussi pour le relâchement de son élasticité. Par exemple, pour les rides ou en cas d’irritation, il serait bon de déposer une petite agate peau de serpent dans son pot de crème de soins. Elle allégera également les symptômes associés aux troubles des oreilles et de l'estomac. Cette agate connecte à la joie de vivre et élimine l’inquiétude et la mélancolie de la vie quotidienne. Tel le serpent qui mue, cette pierre nous aide à nous transformer en nous délestant du passé pour renaitre à nous-même. Chakra(s) associé(s) : Racine/Base (1er), Plexus Solaire (3ème) et Couronne (7ème). 

     

    Agates (les)Agate rubanée : L'agate rubanée protège et restaure l'énergie vitale du corps. Calmante, elle aide à dépasser des situations de stress. Cette pierre encourage également l’expression artistique. Chakra(s) associé(s) : Plexus Solaire (3ème), Gorge (5ème).

     

     

    Agates (les)Agate Thunderegg (pierre d’amulette) : Il s’agit d’un nodule formé au sein de couches de cendres volcaniques, nodules de tailles très variables. Ils sont formés en général de calcédoine, d’agate, de jaspe ou même d’opale. Les premières agates de ce type semblent avoir été découvertes aux USA (Oregon) où les Amérindiens les considéraient comme des œufs de tonnerre (Thunder Egg) que les dieux en colère projetaient contre les humains. Le dieu Thor (dieu du tonnerre dans la mythologie nordique) est également associé à ce minéral. L’agate thunderegg stimule le système immunitaire et le système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Equilibrante, elle apaise la colère en favorisant l’amour et aide à surmonter la négativité et l’amertume du cœur en encourageant un comportement positif. Chakra(s) associé(s) : Racine/Base (1er), Plexus Solaire (3ème).

     

    Agate turitelle ou agate fossile : Ce minéral est indiqué pour tous troubles digestif (gastro-entérite ou par exemple problèmes d’absorption des nutriments et vitamines).  Cette agate dissout les pensées négatives et encourage l’équilibre. Elle favorise l’auto-analyse et l’acceptation de soi, aide à surmonter l’amertume du cœur guérissant de la colère. Porter une agate turitelle dans sa poche peut aider à débloquer un traumatisme profond se manifestant par des symptômes physiques ou des phobies. Chakra(s) associé(s) : Racine/Base (1er), Sacré (2ème).

     

    Agates (les)Agate verte : Cette pierre agit sur les troubles de la vision (yeux). L’agate verte améliore la flexibilité mentale et émotionnelle et améliore la prise de décision. Chakra(s) associé(s) : Cœur (4ème), 3ème Œil (6ème).

     

    Macro/oligo-élément(s) : Silicium. Cet élément se trouve dans tous les types d’agate. Mais en fonction justement du type, certains autres éléments peuvent être trouvés en faibles quantités (inclusions) comme par exemple : Aluminium, Calcium, Chrome, Fer, Manganèse, Nikel, etc…

     

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

    © 2017 Les Joyaux de Cybele


    votre commentaire
  • Aigue Marine 
    aigue-marine

    Venant du latin "agua marina", son nom veut dire "eau de mer". En effet, sa couleur bleu-vert en rappelle les nuances. Anselm Boethius de Boodt (env. 1550-1626), médecin à la cour de Rodolph II, Empereur du Saint Empire, et minéralogiste belge y fit référence dans sa description de la pierre dans son oeuvre.  

    Connue déjà dans l’ancienne Egypte, des pierres ont été retrouvées dans des sarcophages, protégeant des momies. Plus tard, dès le IIIème siècle avant J.-C., les Grecs et les Romains l’utilisaient lors de voyage en mer car ces civilisations antiques pensaient que ce minéral protégeait les marins, surtout si la pierre portait une gravure du dieu de la mer (Poséidon ou Neptune). Une autre légende raconte que l’aigue marine ferait partie du trésor des sirènes et que le pouvoir de cette pierre serait encore plus puissant lorsqu’elle est immergée. Au Moyen-Age, la croyance voulait que cette gemme assure un mariage heureux.

    L’aigue marine fait partie des béryls, du groupe des silicates, tout comme l’émeraude, sa plus rare cousine. Le nom "aigue marine" n'est pas reconnu par l'IMA (International Mineralogial Association).

    Transparente à translucide, sa couleur s’étend du bleu pâle au bleu azur profond qui est sa couleur la plus prisée. Sa teinte varie en fonction de la concentration de fer que la pierre possède. Les inclusions qu’elle peut contenir peuvent encore lui donner un aspect laiteux et la rendre fragile aux chocs.

    Les aigues marines se sont formées dans des pegmatites (roches magmatiques à grands cristaux). On en trouve sur quasi tous les continents. Ses gisements principaux sont au Brésil, Pakistan, Tadjikistan, en Ukraine, en Chine, au Kenya, Tanzanie, Namibie et Madagascar. La plus grosse pierre jamais trouvée le fut au Brésil et pesait 110 kilos.

    Dureté de Mohs : 7 à 8

    Les noces d’aigue marine symbolisent 55 ans de mariage. 

     

    Purification : Eau, sel.

    Rechargement : Soleil ou amas de cristal.

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés. 

     

    L’aigue marine est une pierre d’une grande douceur, souvent utilisée pour apporter calme et sérénité. Favorisant la méditation et la clairvoyance, elle guide celui qui la porte dans sa quête spirituelle.

    Recommandée en cas d’allergies tel que le rhume des foins et irritations de la gorge. Elle renforce également la vue et apaise les troubles oculaires.

     

    Mon expérience perso (dormir avec une pierre) : Sommeil profond. Beaucoup de rêves, guidances avec peu de souvenirs (visite de guide/ange gardien) ou encore voyage astral (rencontres personnes connues - amis, membres de la famille).

     

    Macro/oligo-élément(s) : Silicium, aluminium (traces de fer).

    Chakra(s) associé(s) : Gorge (5ème)

     

    aigue-marine2

     

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

    © 2014 Les Joyaux de Cybele


    votre commentaire
  • Alexandrite - chrysobéryl 

    alexandrite

    Les premiers spécimens ont été mis à jour en Russie, dans l’Oural, dans des mines d’émeraudes situées près de la rivière Tokovaya. Aujourd’hui cette mine est épuisée.  Cette découverte a été faite le 17 avril 1834, date anniversaire des 16 ans du Tsar Alexandre II (1818-1881). En 1842, alors qu’il étudie et rédige une description du minéral, Nils Gustaf Nordenskiöld (1792-1866), minéralogiste et grand voyageur finlandais, nomme cette pierre Alexandrite en hommage au Tsarevitch (nom donné à l'héritier du trône impérial russe) qui fêtait son anniversaire le jour de cette découverte.

    George Frederick Kunz (1856-932), minéralogiste, collectionneur américain et Maître gemmologue de la joaillerie Tiffany & Co. a été fasciné par l'alexandrite. L’atelier du joaillier produit de belles séries d'anneaux et ensembles en platine à la fin du 19e et au début du 20e siècle. 

    L’IMA (International Mineralogical Association) ne reconnait pas l’appellation Alexandrite. Ce minéral, assez rare, est une variété verte de chrysobéryl contenant du chrome et de ce fait est une variété de béryl comme par exemple l’aigue-marine, l’émeraude, l’héliodore ou la morganite.

    L’alexandrite possède une caractéristique optique unique. Sa couleur change en fonction de l’éclairage. En effet, à la lumière du jour la pierre est de couleur verte ou bleu-vert et sous un éclairage artificiel la couleur tourne alors au rouge, parfois violacé ou encore framboise. Le chrome que contient ce minéral est responsable de sa couleur, mais ce n’est pas la cause du changement de couleur. Ce phénomène provient de la composition de la lumière elle-même. En effet, la lumière du jour (solaire) contient des rayonnements bleus alors que la lumière provenant d’un éclairage incandescent contient des rayonnements rouges. Cette forme de pléochroïsme (variation de couleur suivant l’orientation de la pierre) se nomme "effet alexandrite".

    L’alexandrite est un oxyde faisant partie des chrysobéryls, comme dit précédemment. Transparent à translucide (parfois même opaque), sa couleur va du vert émeraude au blanc verdâtre, vert jaunâtre, brun verdâtre, jaune, bleu. Sous une lumière artificielle, rouge violet à rouge framboise. Pour terminer, dans sa forme opaque, cette pierre peut avoir des  inclusions orientées qui lui donneront l’aspect chatoyant "œil de chat".

    Les gisements principaux se trouvent en Russie (d’où proviennent les plus belles pierres), Brésil, Madagascar, Tanzanie, Zimbabwe Myanmar et Sri Lanka. 

    Dureté de Mohs : 8.5

    Les noces d’alexandrite symbolisent 55 ans de mariage.

     

    Purification : Eau, sel, druse de cristal.

    Rechargement : Lumière solaire.

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés.

     

    Protège le système cardio-vasculaire et harmonise la circulation sanguine. Le chrome que contient l’alexandrite allège les troubles du pancréas.

    Pierre d’équilibre et de calme, elle nous permet de nous connecter à notre moi véritable et pacifie l’âme. Elle renforce la créativité et favorise l’imagination. 

     

    Macro/oligo-élément(s) : Aluminum.

    Chakra(s) associé(s) : Coeur (4ème) et Couronne (7ème).

     

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

     

    © 2015 Les Joyaux de Cybele 


    votre commentaire
  • Amazonite (microcline) 
    amazonite

    Le nom de cette pierre fait référence au fleuve Amazone ou encore aux guerrières antiques.

    En effet, les conquistadors espagnols ont ramené en Europe, lors de leurs voyages, des pierres vertes désignées à l’époque "piedra de amazonita". Ces pierres venant d’Amérique latine étaient probablement du jade néphrite, portées par les Indiens d’Amazonie et non de l’amazonite en tant que telle, le microcline. Les premiers spécimens étudiés et appelés alors jade vert pâle ont peut-être faits partie des collections de Pedro Franco Davila (1711-1786), naturaliste espagnol. En 1801, l’Abbé René Just Haüy (1743-1822) décrit un feldspath vert jade appelé pierre des amazones dans son Traité de minéralogie. Plus tard, en 1799, Alexander von Humboldt (1769-1859), naturaliste, géographe et explorateur allemand, évoque dans son Voyage aux Régions Equinoxiales du Nouveau Continent, une pierre, connue sous le nom de pierre des Amazones. Pour lui il ne s’agit ni de jade ni de feldspath compact, mais d’un feldspath commun, vert pomme venant de Russie. C’est enfin en 1830 que Johann August Friedrich Breithaupt (1791-1873), minéralogiste allemand,  défini enfin le nom de la pierre en lui donnant de nom d’amazonite. Ce nom est toujours en usage aujourd’hui.

    Connue et utilisée déjà pendant le Néolithique (période de l’Histoire allant de 9000 avant J.C. à 3300 avant J.C.), l’amazonite, venant d’Inde a été retrouvée en Mésopotamie. Concernant l’Egypte où elle était aussi très appréciée, un important gisement était exploité dans le nord du Tibesti, massif montagneux au centre du Sahara, situé au nord du Tchad actuel. Un autre gisement se trouvait dans le sud de l’Egypte, près de la mer Rouge. Des recherches archéologiques ont mis à jours des idoles et des amulettes faites dans cette pierre. Des incrustations sur le masque mortuaire de Toutankhamon, ainsi que des scarabées et perles en amazonite ont été retrouvé dans sa sépulture.  En Amérique latine, plus précisément en Equateur, des bijoux précolombiens de la culture Tumaco-La Tolita et datant de 300 avant J.C à 500 après J.C ont également été découverts tout comme des objets décoratifs au nord de l’Inde. L’amazonite n’apparait pas dans les textes antiques sous ce nom, mais il est fort probable qu’elle fut connue par Pline l’Ancien (23-79 après J.-C.), écrivain et naturaliste romain. En effet, des traces d’exploitations minières dans le désert libyen donnent l’indication de présence d’amazonite dans cette région.

    Il y a peu de légendes liées à cette pierre et elles sont tout de même assez fantasques. L’une d’elles relie la pierre aux légendaires Amazones, guerrières redoutées de l’Antiquité. L’origine de ces femmes  est associée au culte de la déesse Artémis. Les écrits de Claudius Ptolémée (env. 90-env.168 ap. J .C.), mathématicien, astronome et géographe grec, et de Pline l’Ancien (cité plus haut) affirment que leur région d’origine était sur la côte nord de la Cappadoce (située dans l’actuelle Turquie). Plutarque (46-125 ap. J.C.), historien et penseur grec, raconte que, d’attaques en raids sur les tribus voisines, leurs territoires s’étendirent jusqu’à la mer Noire et à l’Oural du sud. Hérodote (env. 484 av.- J.C.- env. 420 av. J.C.), historien grec, fait une description intéressante de ces Amazones, vivant à l’écart des hommes. Ces femmes avaient coutumes de retirer leur sein droit à des fins pratiques pour le tir à l'arc et pour se faire certaines, dès l’enfance frottaient cet endroit du corps avec de la poudre de pierre verte pour en retarder la croissance. Cette pierre était également utilisée pour sculpter des amulettes sacrées ou des bijoux. Le minéral était extrait du Rif (nom porté durant l’Antiquité pour désigner l’Oural). Au 18ème siècle, d’énormes gisements d’amazonite furent découverts en Russie, dans l’Oural, en Transbaïkalie (au nord de la Mongolie) et dans la péninsule de Kola (région proche de la Finlande).

    Une autre anecdote raconte qu’il y a environ 140 ans, un archéologue chinois nommé Yeng Fu Huu, a fait une découverte stupéfiante au sud-ouest de la Mongolie, près de la frontière chinoise. Lors de fouilles il trouva un crâne sculpté en amazonite, qui fut baptisé  Shui Ting Er. Un missionnaire danois, le pasteur Utkielen, acheta cet objet unique. Les descendants de ce pasteur ont offert le crâne à Joky Van Dieten en 1992. Ce collectionneur possède 12 crânes sculptés.

    L’amazonite est une variété de microcline faisant partie de la famille des feldspaths constitués de silicates et est donc reconnue par l'IMA (International Mineralogical Association). Translucide à opaque, sa couleur va du vert pomme au vert clair, vert foncé à vert bleu.

    Les gisements se trouvent dans les roches granitiques et les pegmatites granitiques (roches magmatiques à grands cristaux). L’amazonite provient principalement des Etats-Unis, Brésil, Russie (Oural), Inde, Madagascar, Namibie et Tanzanie.

    L’amazonite est utilisée principalement pour la fabrication d’objets décoratifs et de bijoux.

    Dureté e Mohs : 6 à 6.5

     

    Purification : Eau, sel.

    Rechargement : Lumière lunaire ou amas de cristal. Le rechargement est à renouveler très souvent, la pierre s’épuisant facilement.

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés.

     

    L’amazonite soulage du stress, élimine les complexes, apporte optimisme tout en apprenant à profiter de la vie. Elle favorise encore la créativité.

    Cette pierre stimule la régénération cellulaire et aide le corps à l’absorption du calcium. Il soulage en cas de spasmes musculaires et apaise aussi lors des crampes menstruelles.

     

    Macro/oligo-élément(s) : Potassium, aluminium, silicium (traces de plomb ou de fer).

    Chakra(s) associé(s) : Gorge (3ème), Thymus, Coeur (4ème).

      

    amazonite2

     

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

    © 2014 Les Joyaux de Cybele


    votre commentaire
  •  Ambre, succin, carabé

     ambre2 

    Son nom vient de l’arabe "anbar". Suite à la découverte de Thales de Milet (env. 625 – 547 av- J.-C.), philosophe et savant grec, les anciens l’appelaient elektron (dont le mot électricité est dérivé) car il se charge en électricité quand on le frotte.

    En fait, l’ambre est connu de l’homme dès l’âge de pierre. On lui attribuait des propriétés surnaturelles, c’est pourquoi il était non seulement porté mais aussi voué à l’adoration. Il connut une grande importance auprès des Egyptiens, Etrusques et Phéniciens. De nombreuses légendes ont été contées à son sujet. Nicias (env. 470-413 av. J.-J.), homme politique et général athénien, pensait que l’ambre était des morceaux de soleil solidifié, qui se détachaient de l’astre quand, en se couchant, il tombait dans la mer. Homère en fait mention dans l’Odyssée. Pline l’Ancien (23-79 après J.C.), écrivain et naturaliste romain écrit que le prix d’une figurine en ambre dépassait celui d’un esclave en pleine force. Plus tard, les anciens Germains le faisaient brûler en guise d’encens.

    Tout comme le jais, l’ambre n’est pas un minéral, mais une résine fossilisée provenant d’anciens pins (Pinus succinifer) que l’on trouvait sur terre il y a 25 à 50 millions d’années. Certaines pièces ont même pu être datées jusqu’à 130 millions d’années.

    Le gisement le plus connu d’ambre se trouvant en mer Baltique, c’est durant l’éocène (deuxième époque géologique du tertiaire s’étendant de 55 à 34 millions d’années) que cette mer a recouvert la région se situant entre la Pologne et la Lituanie. La résine s’est détachée des arbres et fut emportée par les flots. Elle finira par se déposer et se pétrifier dans les sédiments.

    La couleur de l’ambre peut varier en fonction de son origine allant du jaune pâle, rouge orangé voir au brun foncé ou encore brun à vert brun ou encore bleu Transparent à translucide, sa densité est proche de celle de l’eau, il peut donc flotter. On peut parfois observer de petites inclusions d’insectes ou de plantes qui ont été emprisonnés dans la résine. Ces différents insectes ou végétaux ont aidé les paléontologues à reconstituer la vie sur terre dans ses premiers stades et plus de 1000 différentes espèces d’insectes et de plantes ayant disparus ont été identifiés.

    Les deux grands gisements se trouvent aujourd’hui dans les états baltes et la République Dominicaine. L’ambre de la baltique (orange foncé) est le plus ancien et le plus convoité. Mais celui de la République Dominicaine (rouge et bleu) est recherché pour ses inclusions si particulières. Les autres provenances sont la Sicile, l’Allemagne, la Roumanie, le Liban, la Birmanie, le Mexique et le Canada. La variété bleue se trouve principalement en Indonésie, en Rébulique Dominicaine et dans le Chiapas au Mexique. Il est à noter que l'ambre n'est pas reconnue par l'IMA (International Mineralogical Association).

    Dureté de Mohs : 2 à 3

    Les noces d’ambre symbolisent 34 ans de mariage.

     

    Purification : L’ambre n’étant pas un minéral, il n’a pas besoin de purification. Selon ses ressentis, on peut bien sûr le passer sous l'eau.

    Rechargement : Un bain de soleil est bénéfique pour redynamiser la résine.

    Programmation : Pierre non programmable

     

    Pierre d’ancrage, l’ambre apporte la sagesse et la sérénité. Il renforce la confiance en soi et invite son détenteur au développement de sa conscience.

    L’ambre empli le corps de vitalité et a le pouvoir d’en faire sortir le mal. Excellent anti douleur, il permet au corps de se guérir lui-même.

     

    Macro/oligo-élément(s) : L'ambre est une résine fossilisée, aucun intérêt du point de vue de l'oligo-thérapie.

    Chakra(s) associé(s) : Ambre orange : Plexus Solaire (3ème), 3ème Oeil (6ème). Ambre rouge : Sacré (2ème), Plexus Solaire (3ème). Ambre bleu : Plexus Solaire (3ème), 3ème Oeil (6ème).

     

    ambre en pendentif 

     

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement. 

     

    Sources : Net

    © 2014 Les Joyaux de Cybele


    votre commentaire
  • Améthyste 
    druse améthyste

    L’origine du mot "améthyste" vient du grec ancien "amethystos", composé du verbe  "methyô" qui veut dire "ne pas être ivre". 

    Pline l'Ancien (23-79 après J.-C.), écrivain et naturaliste romain en parle largement dans son Histoire Naturelle. L’améthyste était déjà connue dans l’Antiquité mais rare et ce n’est qu’au début du 20 ème siècle que d’importants gisements ont été découverts au Brésil et en Uruguay. 

    Selon la légende grecque, on raconte que Dyonisos (dieu de l’ivresse) un jour fut insulté par un mortel. Fou de colère, il jura de se vanger sur la première personne se présentant à lui. Pour ce faire, il fit apparaître des tigres d'une grande férocité qui devaient accomplir sa vangeance. C'est alors qu'Amethyste, jeune fille d'une grande beauté, s'approchait de lui pour aller rendre grâce à la déesse Diane. La déesse, pour protéger la jeune femme des griffes des sauvages félins la transorma en une magnifique statue d'un pur cristal. Submergé par le remors et le chagrin, Dyonisos versa des larmes de vin sur Améthyste ainsi transformée. Les larmes du dieu teintèrent le quartz et créèrent ainsi la pierre que nous connaissons aujourd’hui. 

    L’améthyste appartient à la famille du quartz (dioxyde de silicium) et contient du fer. A l’état pur le quartz est transparent, lorsqu’il contient du fer, il devient violet, c’est l’Améthyste.  Cette pierre représente à lui seul 12 % de l’écorce terrestre. Ce minéral, utilisé en joaillerie est classé comme pierre fine. Selon sa provenance, sa couleur va du bleuté, violet, mauve, lavande, lilas pâle ou encore magenta foncé. Le nom "améthyste" n'est pas reconnu par l'IMA (International Mineralogical Association). 

    Les principaux gisements d’améthystes se trouvent au Brésil et en Uruguay, qui sont les deux plus grands fournisseurs de cette pierre. L’Inde, l’Amérique du Sud, l’Australie, et la France sont d’autres exemples de pays avec des gisements d’améthystes.

    Dureté de Mohs : 7

    Les noces d'améthyste symbolisent 48 ans de mariage.

     

    Purification : Eau, sel.

    Rechargement : Lumière de la lune. Attention, cette pierre a tendance se décolorer sous l’effet de la lumière solaire.

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés.

     

    L’améthyste est forte en énergie. C’est une pierre de pureté, de purification et de protection et qui transforme le positif en négatif. Placé chez soi, ce cristal calme l’atmosphère du lieu et le rend propice à la méditation et à la concentration. 

    Pierre de sérénité  et de sagesse, elle aide à amplifier la volonté et donne de l’assurance. Ce minéral permet de surmonter et évacuer les chagrins. Elle apporte une aide pour abolir les comportements répétitifs incontrôlés. Calme les passions trop fortes, les angoisses et les colères. 

    Stimulant le sommeil, elle trouve sa place sous l’oreiller, combattant ainsi l’insomnie. Elle peut apporter son aide pour soulager des migraines ou des tensions dans la nuque. 

    Pour terminer, les améthystes subissant un traitement thermique se transforment en citrines. Ces dernières  se trouvent assez rarement dans les sols à l’état naturel.

     

    Macro/oligo-élément(s) : Silicium (traces de fer).

    Chakra(s) associé(s) : 3ème Oeil (6ème), Couronne (7ème).

     

     améthyste

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

    © 2014 Les Joyaux de Cybele


    votre commentaire
  • Amétrine (bolivianite)  
    amétrine
     

    L’amétrine est une pierre récente sur le marché des minéraux. Son extraction n’a commencé que dans les  années 80.

    Selon une légende, c’est au 17ème siècle que ce minéral fut découvert en Bolivie. Un conquistador espagnol nommé Don Luis Felipe de Urriola Goita tomba éperdument amoureux et épousa une princesse de la tribu des Ayoreos nommée Ayorean Anahi. Lors du mariage, Don Luis Felipe reçu en dot une mine de cristal. A la recherche d’or et d’argent, ce conquistador se désintéressa de ce bien. Finalement Don Luis Felipe ne trouvant pas de métaux précieux, projeta de rentrer en Europe. La princesse Anahi, curieuse de découvrir le pays de son époux et si amoureuse de lui voulait bien sûr le suivre. Mais la tribu fut dévastée par la tristesse en apprenant les projets de leur chère princesse. Ne voulant se résoudre à une si pénible séparation, les indigènes décidèrent de la sacrifier et d’enterrer son corps au pied de la montagne. Mortellement blessée, la princesse Anahi passa les dernières minutes de sa vie dans les bras de son mari. Juste avant de rendre son dernier souffle, elle plaça quelque chose dans la main de son bien-aimé et lui ferma la paume. Une fois que la mort eu emporté Anahi, Don Luis Felipe ouvrit sa main et découvrit une magnifique pierre bicolore. Alors il comprit que la pierre représentait le cœur de sa femme, partagé par l’amour pour son peuple et son amour pour lui.

    L’amétrine fut introduite en Europe grâce aux présents que firent les conquistadors à la reine d’Espagne.

    Cette histoire est charmante mais pour clore ce chapitre j’aimerais préciser que les indigènes Ayoreo, ont été décimés par la maladie, la pauvreté et autres maux liés à la conquête. Ils ont perdu la quasi-totalité de leurs territoires et également leur mode de vie traditionnel. La réelle découverte de cette magnifique pierre doit certainement être moins romanesque.

    L’amétrine est un minéral particulier. Il comprend une partie mauve (améthyste) et une partie jaune (citrine). L’étymologie de son nom provient donc de la contraction des noms des deux minéraux dont il est fait. Il est aussi parfois appelée bolivianite. 

    L’amétrine fait partie des quartz c'est pourquoi ce nom n'est pas reconnu par l'IMA (International Mineralogical Association). Les différentes couleurs qui la composent sont le résultat des états d’oxydation du fer ainsi que les températures à laquelle elle a été exposée durant les étapes de sa formation. En effet lors de la création de la terre, des masses de matières dérivaient, fusionnaient et se déplaçaient. Des températures incroyables ainsi que des pressions inimaginables ont permis des amalgames impossibles à réaliser de nos jours mais dont nous observons les sublimes créations aujourd’hui. 

    Transparente, les couleurs de ce minéral vont du jaune au violet sombre en passant par des nuances d’orange et de rose. Cette pierre est principalement utilisée en joaillerie.

    L’amétrine est une pierre rare. Ses gisements se trouvent en Bolivie et au Brésil.

    Malheureusement, depuis quelques années, une production industrielle de quartz bicolore a vu le jour. Des cristaux sont irradiés afin de faire ressortir les couleurs typiques de l’amétrine.

    Dureté de Mohs : 7

     

    Purification : Eau, sel.

    Rechargement : Comme sa sœur l’améthyste, l’amétrine aime la lumière lunaire. Amas de cristal également.

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés. 

     

    L’amétrine étant un mélange d’améthyste et de citrine, les propriétés de ces deux pierres sont présentes dans ce cristal.

    L’amétrine élimine les influences stressantes et négatives, apportant bien-être et joie de vivre. Cette pierre accentue le développement spirituel et anime l’esprit. Elle possède également un grand pouvoir d’équilibrage

    Puissant régénérant, l’amétrine dynamise, élimine la fatigue et active le système nerveux. Elle procure un soulagement lors de migraines, ou encore de tensions et maux liés au stress. Pour terminer, ce sublime minéral aide à repousser les douleurs lors problèmes gastriques.

     

    Macro/oligo-élément(s) : Silicium.

    Chakra(s) associé(s) :  Plexus Solaire (3ème), 3ème Oeil (6ème), Couronne (7ème).

     

    Mise en garde : la lithothérapie ne doit en aucun cas être substitué à un traitement médical prescrit. Il ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

    © 2014 Les Joyaux de Cybele


    votre commentaire
  • Angélite (anhydrite)

     angélite

    Ce minéral est un anhydrite. La couleur bleutée (dont la variété provient principalement du Pérou) est appelée "Angélite". Cette appellation est un nom commercial et de ce fait est non reconnu par l'IMA (International Mineralogical Association) .Cette pierre appelée aussi "Pierre des Anges" est censée aider à la communication avec les anges, esprits ou guides.

    Le nom anhydrite vient du grec "anhydros" qui signifie "sans eau" en comparaison au gypse qui est chimiquement similaire, mais hydraté. L'appellation anhydrite est valable auprès de l'IMA.

    L’anhydrite a été découvert en 1794 pour la première fois dans une mine de sel près de Hall, à l’Est de Salzbourg, dans le Tyrol autrichien. Dans un premier temps, il a été reconnu comme une espèce distincte par Nicolaus Poda von Neuhaus (1723-1798), jésuite et confesseur de Léopold II, Empereur du Saint Empire romain germanique et Roi de Bohême, de Croatie et de Hongrie. Ce religieux lui donna alors le nom de muriacite. En 1808, le minéral fut décrit et renommé par Abraham Gottlob Werner (1749-1817), minéralogiste et géologue allemand.

    L’anhydrite est un sulfate de calcium peu commun. Il fait partie d’un groupe de minéraux connu sous l’appellation d’évaporites.  Ce minéral ne se forme pas directement. Il est le résultat de l’assèchement de la roche minérale formant le gypse, là où l’eau de mer d’anciennes lagunes s’est évaporée.

    Transparent à translucide, la couleur de l’anhydrite va de l’incolore au blanc, du bleuté au bleu-gris, gris au gris foncé, du rose au violet en passant par le rouge voir le brunâtre.

    Les gisements principaux se trouvent en Allemagne, Autriche, Canada, Etats-Unis, Pérou, Chili et Mexique.

    L’anhydrite est utilisé dans la fabrication d’acide sulfurique et de sulfate d’ammonium.

    Dureté de Mohs : 3 à 4

     

    Purification : Surtout pas d’eau ! Déposez la pierre sur du sel ou passez la dans la fumée d‘encens (oliban ou benjoin) ou encore posez la dans une coquille Saint-Jacques.

    Rechargement : Lumière solaire ou amas de cristal

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés.

     

    Comme dit précédemment, l’angélite facilite le contact avec les anges ou guides spirituels. Il permet aussi de se connecter avec son moi supérieur. Cette pierre rempli de compassion et transforme la douleur et le désordre en plénitude et guérison. Elle apporte sérénité et paix intérieur, dissipe la peur, la colère et le stress. Pour terminer, c’est un excellent compagnon dans la méditation.

    L’angélite soulage les inflammations de la gorge, aide à l’équilibrage de la thyroïde et apaise les maux de tête. Utile aussi  dans le contrôle du poids, c’est un bon diurétique.

     

    Macro/oligo-élément(s) : Calcium, soufre.

    Chakra(s) associé(s) :  Gorge (6ème), 3ème Oeil (6ème) et Couronne (7ème)

     

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

    © 2014 Les Joyaux de Cybele


    votre commentaire
  • Voir zoïsite rubis


    votre commentaire
  • Apatite (fluorapatite) 
    apatite

    Apatite vient du mot grec "apatao", qui signifie tromper. En effet, en raison des différentes couleurs ou formes de cette pierre, il est facile de la confondre avec des béryls, topazes, tourmalines, olivines ou autres calcites.

    L’histoire de l’apatite est longue et étonnamment vague mais cette pierre a été associée à la perte de poids et à la suppression de l’appétit pendant des siècles.  Connue sous son nom actuel depuis seulement un peu plus de 100 ans, elle a donc traversé les âges sans aucune légende.

    Ce minéral fut décrit pour la première fois en 1767 par Pedro Francisco Dávila (1713-1785), naturaliste espagnol. Ce dernier l’appela alors "pierre phosphorique". C’est seulement en 1786 qu’Abraham Gottlob Werner (1749-1817), géologue allemand, lui donna le nom d’apatite. 

    L’apatite n’est pas réellement un minéral, mais une famille de minéraux (phosphates hexagonaux). Ce nom n'est donc pas reconnu par l'IMA (International Mineralogical Association), mais cette dernière valide l'appellation fluorapatite qui regroupe les espèces les plus communes. Sa composition est variable. On la trouve dans de nombreux types de roches (magmatiques, sédimentaires, métamorphiques). Au cours du programme spatial Apollo, les astronautes de la Nasa recueillirent des roches lunaires dans lesquelles, après analyses, des traces d’apatite ont été découvertes.

    L’apatite est un phosphate de calcium, c’est donc le seul minéral présent dans le corps de l’homme, des animaux (même poissons ou encore dinosaures). Il se trouve dans 65% de nos ongles, nos dents et à l’état cristallin (dans l’émail). L’apatite contient parfois une infime quantité d’uranium. Grâce à ce dernier, on peut déterminer l’âge du minéral.

    La couleur de l’apatite est normalement verte mais sa couleur peut varier du bleu au violet en passant par le jaune ou encore le rose, le rouge et le brun, voir l’incolore qui est sa couleur pure. La couleur est déterminée par la présence d’éléments chimiques qui composent la pierre. Transparente à opaque cette pierre est assez fragile, se cassant ou se rayant facilement.

    On trouve de l’apatite sur tous les continents. Ses gisements principaux sont au Canada, au Mexique, au Brésil, en Chine, au Pakistan, en Sibérie ou encore au Portugal. En France, on trouve ce minéral dans tout l’hexagone.

    L’industrie chimique utilise l’apatite. Par exemple, dans l’agriculture, ce minéral entre dans la composition de certains engrais.

    Dureté de Mohs : 5

     

    Purification : Eau, sel.

    Rechargement : Soleil, amas de cristal (druse).

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés. 

     

    L’apatite renforce les capacités extrasensorielles, stimulant écoute et compréhension. Elle équilibre le corps physique, émotionnel, mental et spirituel. Pour les étudiants, cette pierre est une aide précieuse, donnant confiance en soi tout en apportant concentration et facilité de mémorisation.

    Chaque couleur apporte des bénéfices particuliers.

    Apatite bleue : Apaise le mal être émotionnel. Atténue les douleurs lors d’otites.

    Apatite  bleu/vert : Elle améliore la communication et facilite la parole en public. Elle guérit les peines de cœur. Bénéfique en cas de maux de gorges comme l’enrouement, l’angine, etc. Cette pierre est efficace lors de déséquilibres géobiologiques (cours d’eau souterrain par ex.) qu’elle neutralise.

    Apatite verte : Excellente pierre pour les adolescents. Elle structure le développement mental et physique. Placée sous terre dans les plantes en pot, elle stimule leur croissance.

    Apatite mauve ou violette : Variété assez rare. Est indiquée pour la méditation qu’elle stimule.

    Apatite rouge : Merveilleux motivateur, aide à rester concentré.

    Apatite jaune : A des propriétés proches de l’héliodore. Pierres couleur soleil, elle dynamise et favorise la bonne humeur.  Favorisant l’absorption du calcium, elle est indiquée lors de calcification suite à une fracture ou lors d’ostéoporose. Précieuse pour l’élimination des toxines, contribue à éliminer la cellulite et réputée pour ses vertus coupe-faim.

     

    Macro/oligo-élément(s) : Calcium, phosphor, fluor.

    Chakra(s) associé(s) :  Bleue : Gorge (5ème), 3ème Oeil (6ème). Verte : Coeur (4ème). Mauve/violette : Gorge (5ème), 3ème Oeil (6ème). Rouge : Racine/Base (1er), Plexus Solaire (3ème), Coeur (4ème). Jaune : Plexus Solaire (3ème).

     

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

    © 2014 Les Joyaux de Cybele


    votre commentaire
  • Apophyllite

     apophylite verte

    Le nom  de cette pierre viendrait du grec "apophylliso" qui veut dire "il s’écaille". Une autre définition dit que le nom vient des mots grecs "apo" (loin) et "phyllos" (feuille) rappelant que ce minéral s’exfolie. Ces deux explications proviennent apparemment du fait que la pierre, une fois chauffée, se dessèche et des feuillets s’en détachent. Il en est de même lorsqu’elle est mise en contact avec de l’acide ou par frottement.

    L'apophyllite a probablement une histoire récente et a porté divers noms car décrite à plusieurs reprises. Selon le Nouveau Dictionnaire d’Histoire Naturelle, appliquée aux arts, à l’Agriculture, à l’Economie rurale et domestique, à la Médecine, etc, paru en 1916, Sven Rinmann (1729-1792), expert minier suédois, a sans doute découvert ce minéral. Il l’appela alors Zéolite d’Hellesta en référence de la ville ayant porté ce nom, nommée actuellement Hällestad, se trouvant dans le sud-est de la Suède, dans l’ancienne province historique d’Ostrogothie. En 1800, au cours d’un voyage en Suède, José Bonifacio de Andrada e Silva (1763-1838), naturaliste et homme d’état brésilien, fit une description de la pierre qu’il nomma Ichthyophthalme. Martin Heinrich Klaproth (1743-1817), apothicaire et chimiste allemand, repris ce nom un peu plus tard. Abraham Gottlob Werner (1749-1817), minéralogiste et géologue allemand, en fit la traduction dans sa langue en l’appelant Fischaugenstein (pierre œil-de-poisson). En effet, elle dispense de légers reflets nacrés. La dénomination actuelle d’Apophyllite a été faite par l’Abbé René Just Haüy (1743-1822), en 1801, dans son Traité de minéralogie.

    Mais l’apophyllite n’est pas une espèce minéral, c’est un nom générique comprenant 3 espèces différentes : la fluorapophyllite (KF), l’hydroxyapophyllite (KOH) et la natroapophyllite (NaF). C'est pour cette raison que l'IMA (International Mineralogical Association) ne reconnait ces minéraux que sous leurs appellations indiquant leur composition spécifiques (exemple apophyllite-KF pour la fluorapophyllite).  Ce sont toutes des phyllosilicates. La pierre est structuré en lamelles alternée de silicate, de potassium, de calcium, de fluor et d’eau. L’apophyllite est assez commune bien qu’assez peu connue.

    Transparente à translucide, l’apophyllite peut avoir de nombreuses couleurs pastels et nacrées : totalement incolore, blanche, allant du jaune au brun, rouge, violette ou encore verte.

    Cette pierre se forme dans les basaltes (roches volcaniques provenant d’un magma refroidi rapidement) ou encore dans des filons hydrothermaux ou métallifères. Les principaux gisements se trouvent en Inde, en Norvège, en Allemagne et au Canada.

    L’apophyllite est assez peu utilisée car difficile à tailler et fragile.

    Dureté de Mohs : 4 à 5

     

    Purification : Eau, sel.

    Rechargement : Lumière du jour ou amas de cristal. Au vu de sa réaction en présence de chaleur (l’apophyllite pèle en se desséchant), je conseille donc d’éviter le plein soleil.

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés.

     

    En raison de sa teneur en eau, l’apophyllite est un puissant transmetteur d’énergie. Elle facilite la guérison à distance et est donc LA pierre du Reiki. Calmante, anti-stress, elle élimine la négativité. Excellente compagne pour la méditation et la relaxation. Disposée dans son intérieur, elle y apporte joie, paix et amour.

    L’apophyllite agit sur le système respiratoire, notamment en cas d’asthme. Elle favorise la régénération de la peau et des muqueuses. Elle soulage encore les yeux fatigués.

     

    Selon sa couleur, la pierre a des vertus différentes :

    L’apophyllite verte : Elle aide à lâcher prise en nous faisant prendre du recul et permet de passer à la guérison et au pardon en équilibrant les émotions. Elle permet de nous connecter à la Terre-mère et à la nature.

    Grande éliminatrice des toxines, elle renforce les défenses immunitaires. Sa couleur verte apporte de la fraîcheur lors de bouffées de chaleur.

     

    L’apophyllite incolore : Renforce le travail des autres pierres utilisées.

    Ce minéral active la mémoire et stimule l’intellect. 

     

    Macro/oligo-élément(s) : Silicium, calcium, potassium, fluor.

    Chakra(s) associé(s) : Verte : Coeur (4ème). Incolore : 3ème Oeil (6ème), Couronne (7ème)

     

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

    © 2014 Les Joyaux de Cybele


    votre commentaire
  • Aragonite

      aragonite brune brute

    L’aragonite doit son nom à une région du nord-est de l’Espagne, nommée l’Aragon.

    Cette pierre fut décrite pour la première fois en 1754 par José Torrubia (1698-1761), jésuite et naturaliste espagnol. En effet, dans son encyclopédie "Aparato para la Historia Natural Española", il y inclut même des dessins des cristaux qu’il avait observés. Le nom aragonite est validé par l'IMA (International Mineralogical Association).

    C’est en 1796 que Abraham Gottlob Werner (1748-1817), minéralogiste et géologue allemand baptisa la pierre "aragonite". En fait, il fit une erreur géographique. En se référant au lieu de découverte du minéral, la ville de Molina de Aragón, Werner pensa faire un lien avec la région de découverte de la pierre en s’inspirant de son nom, mais Molina de Aragón se trouve en Castille.

    En France, à Esparros dans les Hautes-Pyrénées, se trouve un gouffre magnifique dans lequel une galerie d’aragonite blanche s’étend sur 396 mètres. Le minéral s’est développé de telle manière qu’il recouvre toutes les parois. Malheureusement, la galerie des Aragonites, unique au monde, est désormais protégée et interdite au public.

    L’aragonite est un carbonate de calcium, polymorphe de la calcite (même composition chimique mais de structure différente). Opaque à transparente, sa couleur peut varier du blanc au brun en passant par une multitude de teintes.

    Il est à noter que l’aragonite se forme de manière naturelle dans bon nombre de coquillages (mollusques) ou encore dans l’endosquelette des coraux.

    Ses gisements se trouvent principalement dans des roches sédimentaires, se présentent aussi sous formes de concrétions dans des sources thermales ou encore dans des cavités  de roches volcaniques. Ce minéral se trouve entre autre aux Etats-Unis, en Slovaquie, Maroc et Espagne.

    Dureté de Mohs : 3 à 4

     

    Purification : Eau, sel.

    Rechargement : Lumière solaire, amas de cristal.

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés.

     

    Du fait de sa composition, apporte une aide à l’absorption du calcium, fortifie les muscles, les os, le système immunitaire et aide à la digestion. 

     

    aragonite brune brute

    Aragonite brune : Excellente pierre d’ancrage pour se relier à la Terre-mère, elle aide à se sentir bien dans son corps et dans sa tête en calmant l’agitation intérieure. Elle confère un sentiment de stabilité au sein de sa vie.

     

    aragonite bleue

    Aragonite bleue : Pierre d'espoir, elle nous ouvre à la compassion dans nos relations et apporte le calme et la patience. Elle nous permet de profiter pleinement de la vie en nous guérissant des blessures émotionnelles du passé et du présent. Très bonne pierre pour la pratique du Reiki.  

     

    Macro/oligo-élément(s) : Calcium.

    Chakra(s) associé(s) : Brune : Base/Racine (1er), Plexus Solaire (3ème). Bleue : Coeur (4ème), Gorge (5ème),  3ème Oeil (6ème).

     

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

    © 2014 Les Joyaux de Cybele


    2 commentaires
  • Aventurine

    aventurine rouge

     Le nom de cette pierre remonte au 17ème siècle et vient de l’italien  "a ventura" (aventure). Ce nom apparaît pratiquement au même moment de la découverte de la fabrication du verre "aventuriné" et il se pourrait que ce soit ce dernier qui ait donné son nom à la roche qui lui ressemble.

    Déjà connue depuis l’Antiquité, les chinois préparaient un élixir qui devait leur apporter l’immortalité. Dans la Grèce Antique, les soldats en cousaient sur leurs vêtements pour se donner du courage.

    L’aventurine est une variété de quartz caractérisée par des inclusions de mica de chrome qui lui donne cet effet scintillant (aventurescence). La couleur la plus courante de l’aventurine est le vert. Elle contient alors des inclusions de fuchsite (variété verte de muscovite) ou mica chromifère. Ses teintes orangées à brunes sont dues à des inclusions d’hématite. (Elle a parfois des effets rouges). On la trouve également en jaune, argentée/ blanche ou encore bleue. Toutes ces variantes sont dues à la nature du mica qui la compose. Cette pierre fine est utilisée sculptée, taillée en cabochon (pour la bijouterie), ou encore pour l’ornement. En Asie elle est particulièrement appréciée. Faisant partie des quartz, le nom aventurine n'est pas reconnu par l'IMA (International Mineralogical Association). 

    Elle est principalement extraite en Inde, Brésil, Chili, Russie (Oural et Sibérie), Madagascar, Allemagne, Espagne et France, dans des schistes ou  alluvions

     

    Dureté de Mohs : 7

    Les noces d'aventurine symbolisent 8 ans de mariage.

     

       Purification :  Eau, sel.                                    

    Rechargement : Soleil, amas de cristal (druse). 

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés.

     

    Pour les celtes, l’aventurine représentait la nourriture physique et spirituelle, la révélation, la connaissance, la science et la magie. Elle symbolisait la liberté d’esprit et la fraîcheur perpétuelle. Cette pierre est très significative pour certaines croyances, car elle possèderait des propriétés magiques et divinatoires.

     

    aventurine verteAventurine verte : Cette aventurine est comme un trèfle à quatre feuilles. C’est la pierre de la chance qu’elle apporte à l’individu qui la possède. Pierre de bonne fortune, d’abondance et de bonheur en général. Idéale pour le voyageur, elle le protègera lors de ses périples. L’aventurine verte aide au traitement des affections cutanées et des maladies de peau consécutives au stress. Elle peut également apporter son aide lors de problèmes de vue. 

       Chez soi, l’aventurine verte favorise la croissance des plantes (pierres placées dans le pot ou arrosages avec un élixir d’aventurine).

     

    Aventurine bleue : Appelé aussi quartz bleu. Puissant guérisseur de l’esprit, elle aide à développer sa force intérieure, éveille la maitrise de soi tout en apportant une attitude positive. Apportant vitalité, elle soulage des maux liés aux refroidissements en éliminant les toxines du corps.

     

    aventurine orange

    Aventurine jaune/orange/pêche : Equilibre les émotions et les énergies. Comme le soleil levant, cette aventurine réchauffe l’esprit et redonne de l’enthousiasme, mais de manière douce. Pierre appréciée des timides et des anxieux, elle apportant calme, relaxation et est idéale pour la méditation. C’est également la pierre des artistes qu’elle aide dans la création. Physiquement, l’aventurine jaune apporte son aide dans les problèmes urinaires et génitaux.

     

    aventurine rouge

    Aventurine rouge : L’aventurine rouge a les qualités de base de toutes les autres aventurines.    

     
     
     
    Macro/oligo-élément(s) : Silicium.
     
    Chakra(s) associé(s) :  Aventurine verte : Coeur (4ème). Aventurine bleue : Gorge (5ème), 3ème Oeil (6ème). Aventurine jaune/orange/pêche : Sacré (2ème), Plexus Solaire (3ème). Aventurine rougeRacine/Base (1er), Sacré (2ème), Plexus Solaire (3ème), Coeur (4ème), Gorge (5ème).
     
     

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

    © 2014 Les Joyaux de Cybele


    votre commentaire
  • Azurite

    Le persan a influencé le nom de cette pierre. En effet, "lazhward" veut dire "bleu" dans cette langue orientale, en référence à la très belle couleur azur de ce minéral.

    Connue déjà durant l’Egypte Ancienne, la pierre était utilisée, réduite en poudre, pour la fabrication de pigments de couleur bleue ou encore pour ses propriétés "magiques". La plus ancienne mine, Wadi Magharah à l’ouest du Sinaï, était exploitée 5000 ans avant J.-C. Grecs et Romains, eux, la faisaient venir d’Arménie ou encore de l’île de Chypre.

    Dans son Traité des Pierres, Théophraste (371 avant J.-C – 288 avant J.-C), philosophe, botaniste et alchimiste grec l’appelle "Pierre d’Arménie" (Lapis armenis) mais durant cette période, elle porta différent nom comme "Armenium" ou encore "Caeruleum cyprium". Plus tard, au Moyen-Age, elle était utilisée pour colorer les manuscrits enluminés. Elle provenait alors de Hongrie ou d’Allemagne. Les minéraux venant de ce dernier pays portaient alors le nom de "Bleu de montagne". Plus près de nous, en France, elle se nommait "Chessylite" en rapport à Chessy-les Mines, dans le département du Rhône, où un gisement a été découvert. Ce filon étant épuisé depuis le 19ème siècle, la mine a été fermée.

    L’azurite est liée à diverses cultures ou légendes. En Egypte Ancienne, les prêtres se peignaient un troisième œil (sur le front) pensant ainsi accroitre leurs pouvoirs. Pierre sacrée chez les Mayas, l’azurite était censée connecter à la sagesse supérieure. Enfin une autre histoire concerne la légendaire cité d’Atlantis. Il est dit que le mystérieux minéral faisait partie des pierres de guérison les plus puissantes. La cité en disparaissant emporta avec elle les secrets de la pierre azur.

    De nombreux écrits existent sur l’azurite mais son nom actuel lui fut donné par François Sulpice Beudant (1787-1850), géologue et minéralogiste français. En effet, en 1824 il en fit une description détaillée et la renomma azurite dans son Traité élémentaire de minéralogie. Le nom azurite est validé par L'IMA (International Mineralogical Association). 

    Opaque à translucide, parfois transparente (très rare), sa couleur qui lui vient du cuivre qu’elle contient variant du bleu clair à foncé, du mauve au bleu violet voir bleu noirâtre. Ce carbonate se forme dans les zones d’oxydation des filons de cuivre, associées à des roches carbonatées. Les gisements principaux se trouvent aux Etats-Unis, Mexique, Namibie, Maroc et Australie.

    Fragile, l’azurite pure est peu utilisée dans la joaillerie mais recherchée par les collectionneurs de minéraux. Par contre associée à la malachite, la pierre est plus courante dans la fabrication de bijoux et pièces d’ornements.

    Dureté de Mohs : 3 à 4

     

    Purification : Du fait de sa teneur en cuivre, surtout pas d’eau. Elle dégagerait alors du sulfure de cuivre néfaste pour la santé. Le sel ou la coquille Saint-Jacques sont de bonnes options.

    Rechargement : Ayant tendance à ternir, l’azurite doit être conservée à l’abri de la lumière. Il sera donc préférable de la tenir éloignée du soleil. La lune est le plus indiquée.

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés.

     

    L’azurite est une excellente pierre pour accompagner la méditation. Edgar Cayce (1877-1945), célèbre médium appelé le "Prophète endormi" ou le "Père de la médecine holistique", affirmait que l’azurite l’aidait à atteindre plus facilement un état méditatif.

    L’azurite aide à être réceptif à l’intuition, mène l’âme à l’illumination en élevant la conscience et augmenterai les capacités de divination et de clairvoyance.

    L’azurite stimule le cerveau, apporte son aide (détoxifie) lors de troubles hépatiques (vésicule, foie) et traite les problèmes de gorges.

     

    azurite-malachite

     Combinée avec la malachite : Calmante, harmonisant et énergisante.

     Voir malachite

     

    Macro/oligo-élément(s) : Cuivre.

    Chakra(s) associé(s) : Gorge (5ème), 3 ème Oeil (6ème), Couronne (7ème).

     

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

    © 2014 Les Joyaux de Cybele


    votre commentaire
  • Béryls

    beryls

    Il s’agit là d’une espèce minérale du groupe des silicates. L’émeraude, l’aigue marine, l’héliodore, la morganite, la bixbite, la pezzotaïte et la goshénite en font partie. Toutes ces pierres sont des béryls et leurs noms "communs" ne sont pas reconnus par l’IMA (International Mineralogical Association).

    Le nom béryl vient du grec "beryllos" qui veut dire couleur bleu-vert précieux de l’eau de mer. Le mot béryl a été donné tout d’abord à l’aigue marine puis ensuite à la famille des pierres qui la composent.

    Le béryl est cité pour la première fois par Pline l’Ancien (23- 79 après J.-C.), écrivain et naturaliste romain dans son Histoire Naturelle.

    Les pierres de l’espèce des béryls sont liées par leurs formules chimiques. Seul l’oligo-élément différera et leur donnera la couleur qui les différencie : chrome pour l’émeraude (vert), fer-ferreux et fer ferrique pour l‘aigue-marine (bleu-vert), fer ferrique pour l’héliodore (jaune), manganèse pour la morganite (rose-pêche) ou la bixbite (rouge), césium pour la pezzotaïte (rouge-rose) et finalement aucun pour la goshénite (incolore).

    Pour la petite histoire, le béryllium aurait été découvert en 1798 par Louis-Nicolas Vauquelin (1763-1829), pharmacien et chimiste français. L'abbé René Just Haüy (1743-1822), minéralogiste français demanda à Vauquelin d’étudier et comparer l'aigue-marine et  l'émeraude. Vauquelin mis en évidence les compositions chimiques, mais de plus il découvrit aussi la présence d'un élément nouveau qu'il nomma glucine (en raison de son goût sucré). Plus tard, en 1828, cet élément, obtenu sous forme métallique, fut nommé béryllium.

    Les béryls se trouvent principalement dans les roches pegmatites. Le plus grand béryl découvert à ce jour mesurait 18 mètre de long pour 3.5 mètre de diamètre. Il a été trouvé dans la région de Malakialina, au nord-ouest de l’ile de Madagascar.

    Les gisements les plus importants sont en Sibérie, Brésil, Colombie et Madagascar. Il est à noter qu’il est possible de trouver des béryls en France, dans des régions granitiques comme  le Limousin, en Auvergne ou encore dans les Alpes.

     

    Pour les infos concernant chacune des pierres, merci de consulter les pages qui les détaillent (seulement émeraude, aigue marine et morganite pour l'instant).

     

    Sources : Net

    © 2014 Les Joyaux de Cybele
     


    votre commentaire
  • Bois pétrifié silicifié ou fossilisé : voir agate xyloïde


    votre commentaire
  • Calcédoine bleue, agate blue lace  

    calcédoine bleue

    Le mot "calcédoine" tire son nom d’une ancienne ville, Chalcédoine (Kaelsidon en grec ancien).  Cette cité antique se trouvait en Bithynie (ancienne province romaine), sur la mer de Marmara, près de l’embouchure du Bosphore dans l’actuelle Turquie. La famille des calcédoines comprend de nombreuses sous-variétés comme par exemple l'agate, la cornaline, la chrysoprase, l'onyx, le sardonyx ou encore l'agate xyloïde (bois pétrifié).

    Le mot agate vient du grec "akhatês" désignant la rivière Acate en Sicile (nommée aujourd'hui Dirillo), Cette pierre a été découverte dans ce cours d’eau durant l’Antiquité. Les agates tout comme les calcédoines sont des quartz. Les noms agate et calcédoine ne sont pas reconnu par l'IMA (International Mineralogical Association). 

    Connue bien avant cette période de l'Histoire, elle était déjà portée par les Sumériens (civilisation apparue 3000 ans avant notre ère). Pline l’Ancien (23-79 après J.C.), écrivain et naturaliste romain, en fait mention dans son Histoire Naturelle en y décrivant diverses variétés.

    Les bols en agate étaient très recherchés durant l’Empire byzantin, d’ailleurs le roi Mithridate possédait une célèbre collection de récipients de plus de 3000 pièces. En effet, ce minéral était connu pour étancher la soif et protéger des fièvres. Ces collections furent encore courantes durant la Renaissance dans les familles royales d’Europe.

    Pline raconte  qu’en Perse, des magiciens faisant des fumigations de ces agates, détournaient les tempêtes et ouragans et arrêtaient les cours des fleuves. Pour reconnaitre les pierres porteuses de pouvoirs magiques, elles étaient jetées dans des chaudières bouillantes et elles les refroidissaient. Selon les mages encore, l’agate d’une seule couleur rendait les athlètes invincibles. C’est certainement pourquoi elle était portée comme talisman ou amulette.

    La calcédoine bleue est une variété de quartz, généralement translucide. Ses bandes plus pâles et plus foncées lui donnent cet aspect si caractéristique.

    Les gisements principaux de calcédoines se trouvent à la surface de roches magmatiques très souvent à l’état de nodules arrondis. Les pays dans lesquels ce minéral est extrait sont les Etats-Unis, Namibie, Brésil, Inde, Afrique du Sud et Madagascar.

     

     Dureté de Mohs : 7 

     

     

    Purification : Eau, sel. Cette pierre a besoin de purifications fréquentes.

    Rechargement : Lumière lunaire ou solaire, amas de cristal.

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés.

     

    La calcédoine est  une pierre très douce apportant calme et sérénité. Elle dénoue les tensions et allège le stress. Son énergie permet la libre expression des pensées et des sentiments.

    Stimulant le système lymphatique, elle apporte une aide en cas de refroidissement, surtout pour la gorge.

     

    calcédoine cristallisée

    Rosette de calcédoine cristallisée : Pierre de paix et d'harmonie. Agit sur les voies respiratoires et la gorge.

     

     

    Macro/oligo-élément(s) : Silicium.

    Chakra(s) associé(s) : Gorge (5ème).

     

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

    © 2014 Les Joyaux de Cybele


    votre commentaire
  • Calcite 
     calcites

     

    La calcite est connue depuis l’Antiquité. Décrite et analysée de nombreuses fois dès le 17e siècle elle fut d’abord nommée spath d’Islande on encore chaux carbonatée. Johann Carl Freiesleben (1774-1846), géologue, minéralogiste, chimiste allemand et commissaire des mines de Saxe, lui donna son nom actuel en 1836 et qui est reconnu par l'IMA (International Mineralogical Association). S’inspirant du mot grec "kalx" qui veut dire "chaux", il appela cette pierre calcite. Mais avant cela, en 1781, l'Abbé René Just Haüy (1743-1822) fait une découverte intéressante. En examinant une calcite transparente (apparement un spath d'Islande) il observe un dédoublement d'un texte alors que la pierre est posée sur un document. Il la cassa ensuite dans un geste maladroit et fit une seconde constatation. Le minéral s'est brisée en une multitude de fragments de forme identique de la pierre initiale (clivage). Avec ces deux observations, la cristalographie était née.

    Dans un très vieux récit, la Saga de Hrafn Sveinbjarnarson (médecin islandais du 13ème siècle), un passage parle d'une pierre nommée pierre de soleil. Avec ce minéral, probablement une calcite optique, il était possible de trouver la positition du soleil dans un ciel complètement couvert et ainsi il était permis de s'orienter. En 1967, Thorkild Ramskou (1915-1985), archéologue danois, propose une théorie expliquant comment, vers l'an 1000, les vikings avaient pu naviguer sans encombre, ceci même jusqu'en Amérique du Nord, sans connaitre la boussole. Ces hommes mettaient à profit les propriétés optiques de certains cristaux en exploitant leur polarisation de la lumière.

    Ce minéral est composé de carbonate de calcium, très abondant dans les roches sédimentaires calcaires. La calcite est le minéral principal des stalactites, stalagmites et autres formations des grottes. Notre squelette et les coquillages en sont également constitués.

    Vitreuse, transparente à translucide, la calcite pure est incolore mais en fonction des inclusions de minéraux qu’elle contient (fer, manganèse, etc.), elle se décline de différentes couleurs (rose, jaune, bleue, verte, brune, orange).

    C'est un des minéraux les plus courants de la planète, qui forment plus de 4% de la croûte terrestre. Ses gisements principaux se trouvent en Angleterre, Allemagne, Russie, Brésil et Etats-Unis.

    De nos jours, la calcite est utilisée abondement. Dans les ciments, les mortiers, la production de chaux, les industries du verre ou chimique, dans des instruments d’optique aussi.

    Dureté de Mohs : 3

     

    Purification : Eau, sel.

    Rechargement : Calcite orange : soleil du matin. Pour les autres calcites : lumière lunaire.

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés.

     

    Les calcites sont déstressantes, calmantes et stabilisantes. Ces pierres sont associées aux os et articulations. Elles contribuent à absorber le calcium dont le corps à besoin tout comme les vitamines et le minéraux nécessaires.

    Voici un petit tour des propriétés des calcites, en fonction de leur couleur :

     

    Calcite noire : Allège la dépression, aide à voir la lumière au bout du tunnel.

     

    calcite bleueCalcite bleue : Idéale pour la récupération et la relaxation. Dissipe les douleurs à tous les niveaux. Elimine les émotions négatives.

     

     

    calcite jauneCalcite jaune : Excellente pierre pour la méditation. Stimule l’intellect et organise les pensées.   

     

     

    calcite verteCalcite verte : Equilibre le mental, permet de lâcher prise et dénoue les attitudes rigides. Puissant stimulant du système immunitaire.

    Un morceau de calcite verte dans une pièce apporte paix et harmonie.     

     

    calcite orange

    Calcite rouge : Très énergisante,  c’est la pierre des convalescents. Apporte joie et éclaire la vie.

     

     

     

    Calcite rose (manganocalcite) : Pierre du pardon. Tranquillisante, c’est la pierre de la douceur par excellence.

     

    calcite optique

    Calcite optique (spath d’Islande) : Dissipe l’énergie négative et amplifie l’énergie positive. La calcite optique aide à voir les erreurs du passé, donne les moyens de les corriger pour en tirer des bénéfices pour l’avenir.

     

     

    Macro/oligo-élément(s) : Calcium. 

    Chakra(s) associé(s) :  Calcite bleue : Gorge (5ème). Calcite dorée : Plexus Solaire (3ème) et Couronne (7ème). Calcite verte : Coeur (4ème). Calcite rouge : Base/Racine (1er) et Coeur (4ème). Calcite rose (manganocalcite) : Coeur (4ème). Calcite optique : 3ème Oeil (6ème) et Couronne (7ème).

     

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

    © 2014 Les Joyaux de Cybele


    votre commentaire
  • Célestite ou célestine

     celestite

    Le nom de cette pierre vient du latin "caelestis" (céleste) en faisant référence au bleu du ciel, couleur des premiers spécimens trouvés.

    Appelée pierre du paradis ou encore pierre des anges, une légende raconte que la célestite a été créé lors du chant d’un ange faisant partie d’un chœur céleste. Une autre histoire nous explique que le minéral viendrait de l’espace, de l’amas d’étoiles appelé les Pléiades (ou les Sept Sœurs) dans la constellation du Taureau qui se situe dans l’hémisphère nord. Cette belle pierre détiendrait ainsi la sagesse céleste.

    La première célestite découverte, en Sicile,  a été répertoriée en 1781 par Dieudonné Sylvain Guy Tancrède Dolomieu (1750-1801), minéralogiste français. Il nomma alors ce minéral strontianite sulfatée. Son nom actuel lui fut donné en 1798 par Abraham Gottlob Werner (1749-1817), minéralogiste et géologue allemand. Ce nom est validé par l'IMA (International Mineralogical Association) .

    Transparente à translucide, la célestite va de l’incolore au blanc, blanc-bleu au gris, bleu pâle au bleu clair, différentes teintes de vert, jaune clair à foncé, orange, rouge à brun. Attention, la pierre se décolore sous l’effet de la chaleur (soleil).

    Les gisements principaux se forment dans des roches sédimentaires (comme les calcaires, dolomies et grès). D’autres se retrouvent dans des gisements hydrothermaux. On rencontre la célestite aux Etats-Unis, Mexique, Madagascar, Tunisie, Iran, Turkestan et Pologne.

    Le strontium est extrait de la célestite. Cet élément chimique est utilisé en pyrotechnie, mais aussi dans l’industrie nucléaire, dans la fabrication de vernis, de peintures, de céramiques, du verre iridescent et encore pour raffiner le sucre de betterave.

    Dureté de Mohs : 3 à 4

     

    Purification : Surtout pas d’eau !! Le sulfate de strontium qui la compose est soluble (peut se dissoudre) dans l’eau. Le sel ou la coquille Saint-Jacques sont les meilleures options.

    Rechargement : Lumière lunaire semble parfait pour elle. La lumière solaire trop violente la décolorerait.

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés.

     

    Pierre New-Age, la célestite apporte une énergie divine et nous aide à nous connecter au royaume angélique. Elle favorise la pureté du cœur et hamonise l’esprit en cas de stress en apportant calme et sagesse. En gardant la pierre près de soi lors de son sommeil, elle aide à se rappeler de ses rêves. Elle est encore sensée apporter chance à celui qui la possède et augmente la création artistique.

    La célestite apaise les douleurs menstruelles, apporte une aide lors de troubles ORL (sinusites, otites, maux de gorge) et oculaires. Soulage  également les problèmes digestifs.

    Les enfants sont souvent attirés par cette pierre qui leur est très bénéfique. 

     

    Macro/oligo-élément(s) : Strontium, soufre. 

    Chakra(s) associé(s) : Gorge (5ème).

     

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

    © 2014 Les Joyaux de Cybele


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique