• Réalgar

    Réalgar 
     realgar

    Le nom de cette pierre vient de l’arabe « rhaj al-gar » (poudre de la mine) ou encore « rhaj al-far » (poudre des rats). En effet, le réalgar était utilisé pour exterminer les rats. Ce nom, remontant à des temps très anciens et déjà connu durant l’Antiquité, vient du catalan puis du latin médiéval.  Cette appellation est reconnue par l’IMA (International Mineralogical Association).

    Répertorié dans la littérature scientifique anglaise déjà en 1390, la première description de cette pierre a été faite en 1747 par Johan Gottschalk Wallerius (1709-1785), chimiste et minéralogiste suédois.

    Le réalgar est connu depuis fort longtemps. En effet, une mine située à l’est de la  Chine, près de la ville de Baiyun, dans la province du Hunan, était une source de cette pierre largement utilisée dans la pharmacopée chinoise, il y a déjà plus de 1500 ans. Ce minéral était également utilisé pour la confection d’engins pyrotechniques. De l’Antiquité au XVIème siècle, le réalgar a été utilisé comme pigment rouge vif. Les artistes s’en servaient pour orner des fresques de l’Egypte ancienne, tout comme bien plus tard des enluminures médiévales. Ce pigment faisait partie de la palette de couleurs des peintres vénitiens du XVIème siècle. Pour exemple, la robe du joueur de cymbale dans l’œuvre du Titien « Bacchus et Ariane » est colorée avec ce minéral. Pour terminer, le réalgar est utilisé en tannerie pour l’épilation des peaux.

    Une légende chinoise raconte que deux serpents, immortels et doués d’intelligence, avaient le don de pouvoir se transformer en femmes. Le premier animal de couleur blanche se nommait Baï. Le second, bleu, s’appelait Qing. Ces deux reptiles, avec leurs apparences humaines, décidèrent de se rendre près d’un lac réputé pour sa beauté. Baï tomba amoureuse d’un modeste apothicaire, Xuxian, et l’épousa. Leur vie était merveilleuse et ils attendaient leur premier enfant. Mais un jour, Baï croisa un moine bouddhiste, Fahai, qui vit immédiatement en elle son âme de serpent. Furieux de cette union contre nature, il révéla à l’époux la triste vérité. Mais Xuxian refusa de le croire. S’obstinant à convaincre l’époux, le moine donna une flasque de vin dans lequel il avait mis un peu de réalgar. Traditionnellement, il était d’usage de boire cette préparation lors de la fête des bateaux dragons afin de prévenir toute maladie. Mais cette potion avait aussi un tout autre effet. Xuxian réussi à faire avaler un peu de ce breuvage à son épouse malgré ses tentatives de refus. Vaincue par la potion, Baï se montra alors sous sa vraie nature. Horrifié, Xuxian mourru sur le coup. Anéantie, Baï se rendit au péril de sa vie sur le mont Kunlun, là où vivaient les dieux afin de chercher une potion magique qui ressusciterait son époux. Mais Fahai avait décidé d’éliminer les femmes serpents et un effroyable combat eu lieu. Finalement les femmes serpents l’emportèrent, Xuxian fut sauvé et le couple put vivre une vie heureuse et remplie d’amour.

    Transparent à opaque, la couleur du réalgar va du rouge foncé à l’orange clair. La forme cristalline est assez rare. Ce minéral est un sulfure d’arsenic. Il convient donc de le manipuler avec précaution et de se laver les mains après l’avoir touché. Le réalgar est une pierre délicate qui s’altère à la lumière et ne supporte absolument pas l’humidité, qui la désagrège. Les gisements principaux se trouvent en Chine, au Pérou, au Etats-Unis et en Iran. Toutefois il existe quelques gisements en Europe.

    Dureté de Mohs : 1.5 à 2

     

    Purification : Surtout pas d’eau ! Déposez la pierre sur du sel ou passez là dans la fumée d‘encens  (oliban ou benjoin) ou encore posez la dans une coquille Saint-Jacques.

    Rechargement : Lumière lunaire.

    Programmation : Pierre programmable dans la limite de ses propriétés.

     

    A utiliser avec précaution, emballée dans une pochette afin d’éviter tout contact avec la peau. Toujours se laver les mains après usage et ne surtout pas boire d’élixir préparé avec ce minéral.

     

    Pierre d’ancrage, le réalgar est également une pierre d’énergie, combattant l’épuisement.

    Stimule la pensée analytique et apporte confiance en soi.

     

    Macro/oligo-élément(s) : Aucune indication du fait de sa toxicité.

    Chakra(s) associé(s) : Racine ou Base (1er), Sacré (2ème).

     

    Mise en garde : La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

     

    Sources : Net

    © 2015 Les Joyaux de Cybele


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :